mercredi, 08 novembre 2017 14:35

Automobile, une filière d'avenir

L'Automobile s'est introduite dans nos villes pour apporter une solution hygiénique et économique au traitement des excréments de chevaux. Elle a permis à chacun d'obtenir un moyen de transport individuel adapter aux distances à parcourir.

La mécanisation du moyen de transport a été un des facteurs de la diffusion du progrès technique à l'ensemble de la planète. Actuellement, nous constatons en Asie le besoin de s'équiper d'une voiture pour transporter la famille en remplacement d'un deux roues.

La voiture moderne est devenue un concentré de hautes technologies avec en point de mire, la voiture électrique autonome. Cette évolution va être une révolution à la fois chez les constructeurs mais aussi dans la maintenance automobile.

Cela implique une main d'oeuvre qualifiée pour assurer les besoins en terme de compétences professionnelles des différents secteurs de la filière automobile.

Histoire de l'Automobile

I – HISTOIRE FRANCAISE DE L’AUTOMOBILE

En 1900, il y avait 1.672 véhicules légers en circulation en France. En 1910, le parc automobile est constitué de 53.000 véhicules, en 1920, on atteint 260.000 véhicules légers et 70.000 véhicules utilitaires.

Tableau de l’évolution du parc automobile français

 17 Tableau Evolution Parc Auto

A – La conception & la fabrication artisanales des véhicules

Les débuts de l’Automobile sont expérimentaux. Les premiers prototypes automobiles sont réalisés sans objectif de commercialisation. A Lyon, les pionniers se nomment Dard, Eynard, Patay, Virot, …
A partir de 1895, les progrès technologiques progressent ce qui permet d’envisager une commercialisation de la production artisanale.

En exemple, la société Renault Frères est créée par les frères aînés de Louis Renault en 1899. Ce dernier est chargé du développement et de la production des voitures. A la fin de la 1ère année d'exercice comptable, + 70 voiturettes sont livrées.

17 1

Le succès sportif permet d'assurer le développement commercial des ventes. En 1902, le site de Boulogne Billancourt doit s'agrandir pour répondre à la demande. En 1905, la commande de 250 taxis oblige Louis Renault à repenser le système de production artisanale vers un système de production industriel.

En 1911, Louis Renault part aux États-Unis étudier le système de production du "Fordisme". Il veut introduire dans son usine les principes de la fabrication industrielle avec une chaîne pour fixer la cadence de production. La mise en œuvre des principes scientifiques appliqués à la production comme le chronométrage se heurte à la résistance ouvrière. On adopte le système du taylorisme pour produire en série.

En 1891, Armand Peugeot se lance dans l'Aventure de l'Automobile avec le pressentiment que la voiture allait se développer avec le moteur à pétrole. Au début de l'ère de l'Automobile, il y a des génies de la mécanique (forgeron, mécanicien...) qui innovent en apportant des solutions techniques pour améliorer les performances des premières automobiles.

Le modèle Type 172 Torpédo est engagé en compétition automobile en 1925. En remporte un certain nombre de récompense, en particulier, la Coupe des Alpes qui se déroulait sur presque 3.000 km. En 1926, elle est produite à 17.000 exemplaires. Son moteur est un quatre cylindre en ligne. Son poids est d'environ 400 kg. Sa vitesse de pointe est de 60 km/h.

 17 2

André Citroën a la connaissance des travaux du taylorisme et des principes du fordisme lors d'un stage chez Henry Ford pour produire un véhicule à la chaîne pour réduire le prix de vente et démocratiser la voiture. Il décide d'appliquer ces principes dans sa nouvelle usine en 1919 dans le XVe arrondissement de Paris sur le quai de Javel. Il recrute des ingénieurs polytechniciens pour concevoir les nouvelles techniques à installer dans ses voitures. L'ingénieur Jules Salomon a créer la 10 HP de type A.
A la fin de l'année, il est assemblé 30 voitures de la 10 HP type A par jour. Au niveau technique sa motorisation est assurée un moteur à 4 cylindres de 18 Ch qui permet à la voiture d'atteindre la vitesse de pointe de 65 km/h. Un autre changement majeur, le volant de la direction est installée à gauche pour répondre aux nouvelles exigences de la conduite. Elle consomme environ 7,5 l/100 km. Son prix: 7.950 francs.

La France est l’un des leaders mondiaux de l'automobile. En 1913, la France est le deuxième producteur derrière les Etats-Unis.

17 3 

En 1922, Louis Renault adopte les méthodes modernes de gestion et de production du Fordisme Il décide de produire sa 1ère voiture en appliquant ce principe à la nouvelle KZ pour concurrencer Citroën.

Le modèle KZ est doté d'une motorisation d'un 4 cylindres d'une puissance de 10 Ch. Il a été fabriqué avec des carrosseries de type Torpédo, limousine et fourgon. Il est commercialisé à partir de 1923.

17 4

Le début de l’ère Automobile est marquée par une fabrication unitaire artisanale par un grand nombre de constructeurs.
Cette phase expérimentale a permis des grands progrès techniques comme le développement du système de freinage, de suspension, de motorisation, …
Cependant ce foisonnement technologique s’est réalisé de manière anarchique. Chaque constructeur disposait ses équipements à son gré sans respecter une normalisation imposée pour standardiser la conduite automobile.

A partir des années 20, il apparaît la nécessité de normaliser la construction automobile.

B – La conception & la fabrication industrielles des véhicules

A partir des années 20, il apparaît la nécessité de rationaliser la construction automobile. En 1920, la France compte 150 constructeurs, en 1939, il en reste 31.
La construction automobile s’est internationalisée. Les véhicules s’exportent dans le monde entier.

 17 Tableau Evolution Parc Auto 5

La production artisanale de voitures de luxe se réduit fortement ce qui explique la fermeture d’un grand nombre de petits constructeurs français.
Le virage engagé de la production en série aux Etats-Unis par Henry Ford avec son modèle emblématique « Ford T » est exporté en Europe. En France, ce concept est développé chez Citroën, puis Renault et Berliet.

17 6

La nouvelle organisation du « Fordisme » va révolutionner la production automobile.

La réduction des coûts est une nécessité économique pour abaisser le prix de vente du véhicule. La nouvelle organisation
des tâches est basée sur la recherche de l’efficacité des moyens de la production mais aussi sur la création des nouvelles
fonctions liées à la conception avec le bureau d’études (BE) et aux méthodes de travail avec le bureau des méthodes (BM).

La recherche de la diminution des coûts va contraindre les ingénieurs du BE à innover en recherchant des nouvelles
solutions techniques pour répondre aux cahiers des charges. Au lancement en 1908, la Ford T est était mise en vente
au prix de 850 $, en 1926, le prix est de 375 $ et en 1927 290 $.

Les ingénieurs du BE vont adopter des nouvelles solutions techniques comme l’introduction du moteur coulé en
un seul bloc, un acier « maison » est élaboré pour constituer le châssis. L’acier est développé pour remplacer le bois dans
les éléments de la carrosserie. On standardise la couleur de la voiture en imposant le noir qui coûte le moins cher à
produire. Ultérieurement, il y a d’autres couleurs comme le vert proposées à la clientèle.

Citation d’Henry Ford : « Les gens peuvent choisir n’importe quelle couleur pour la Ford T, du moment que c’est noir ».

La méthode révolutionnaire de production industrielle avec le « Fordisme » permet un énorme gain de productivité.
Par exemple, la Ford T était produite à l’origine avec un temps d’assemblage de 12h30. En appliquant le fordisme dans
le nouveau site industriel à Highland Park, la voiture est produite en 1h33.

En réduisant le coût de revient d’une voiture produite, on peut baisser le prix de vente ce qui entraîne un accroissement
de la demande. La Ford T a été produite à + 16 millions d’exemplaires

La survie des industriels français de l’automobile est conditionnée par l’introduction du fordisme.

17 7

C – Le besoin d’établir une normalisation des véhicules

En France, en 1920, le parc automobile en circulation est évalué à 330 000 véhicules légers. Dès 1930, on atteint le chiffre de 1,4 million. En 2016, environ 38 millions.

17 8

D – Les acteur de la normalisation des véhicules

1 – Le Bureau de Normalisation de l’Automobile (BNA)

En 1927, les industriels de l’Automobile français créent le Bureau de Normalisation de l’Automobile (BNA) dans les buts de normaliser les cotes de fabrication et les matières à employer afin d’augmenter les volumes à produire et ainsi baisser les coûts de revient, mais aussi améliorer la qualité de la production.
Cette instance de concertation doit permettre une certaine harmonisation des pratiques professionnelles des constructeurs et des équipementiers automobiles.

La décision ministérielle du 24 septembre 1984 qui fixe le domaine de compétence du BNA:
Normalisation des caractéristiques des véhicules routiers, des cycles,
Normalisation des matériaux, composants et équipements spécifiques à leur construction, à leur mise en œuvre, à leur contrôle, à leur entretien et à leur réparation.

Le décret du 16 juin 2009 qui définit le statut de la Normalisation et le rôle des Bureaux de Normalisation

La mission du Bureau de Normalisation de l'Automobile consiste à :

- Recenser les besoins en normalisation, exprimés par les acteurs du domaine des véhicules routiers, des systèmes de secours et des deux-roues motorisées ou non
- Etablir le programme de normalisation annuel dans les domaines précédemment cités
- De préparer les projets de normes

2 – L’AFNOR

Cet organisme est chargée d’une mission d’intérêt général pour orienter et coordonner l’ensemble des travaux de normalisation du système français de normalisation.

L’AFNOR prépare et applique la stratégie française de normalisation et exerce une mission générale de recensement, d’identification et de programmation des besoins en normes nouvelles aux plans national, européen et international.

L’élaboration de normes est assurée, par délégation d’AFNOR, par les Bureaux de Normalisation Sectoriels (BNS) ou par AFNOR dans les domaines communs à un grand nombre de secteurs et dans les secteurs pour lesquels il n’existe pas de BNS agréé.

Rapport d’information N°4109 Assemblée Nationale sur l’offre automobile française dans une approche industrielle, énergétique et fiscale (enregistrement du 12 octobre 2016)

Extrait sur le rôle des normes automobiles dans le domaine environnemental

« L’Etat doit réinvestir ses missions régaliennes: celles de la norme, du contrôle, de la surveillance de marché, de façon effective et fiable. ….
Etat et constructeurs, chacun doit reprendre sa place. Alors que l’industrie automobile est dépendante des normes, il ne lui appartient pas d’être juge et partie.
Alors que l’Etat n’est ni ingénieur, ni industriel, il n’a pas à inférer, et encore moins à fausser, les choix technologiques. … Il revient à la puissance publique de fixer un objectif incontestable, cohérent, précis sur le résultat auquel doivent se conformer les constructeurs, et de l’annoncer à l’avance.

La révélation de l’installation dans les véhicules diesel … d’un logiciel de reconnaissance des situations de tests sur banc d’essai …. d’une fraude sans équivalent par son ampleur et sa dimension internationale.
Sil n’est pas prouvé que d’autres constructeurs ont, comme Volkswagen, organisé un système érigeant la tricherie en principe d’action, un doute s’est néanmoins installé…..
En tout état de cause, une refondation de la réglementation sur les tests d’homologation et les normes d’émissions des véhicules doit intervenir.

Il importe de rompre avec une certaine opacité et de définir des normes plus réalistes dont le respect s’accordera avec les différentes étapes d’une programmation industrielle.
Cette réorientation industrielle est inéluctable, pour le grand public, les normes d’émissions et les tests d’homologation actuels ne sont plus crédibles, ….
La fraude organisée doit être punie …. La « Dieselgate » et d’abord celle de la faillite du régulateur dans sa mission de protection de la santé publique et d’encadrement des normes de pollution. Pour éviter une reproduction .. Il est Indispensable de prendre toute la mesure de la démission des autorités compétentes devant la bataille d’influence menée par certains constructeurs européens pour parvenir à leurs fins, produire des véhicules aux performances Écologiques factices.
L’Europe a sa part dans la tromperie des consommateurs… en s’assurant pas sa mission de contrôle, en reportant toujours à plus tard les réformes à même de rétablir la transparence sur les émissions polluantes alors que tout le monde savait que les tests étaient dévoyés et même truqués.
Aucun secteur industriel n’est certainement aussi dépendant des normes que l’industrie automobile. L’Etat a un rôle déterminant à jouer pour poser le cadre de long terme qui permettent aux acteurs de la filière de prendre les décisions Stratégiques, aux bureaux d’études d’explorer les bonnes pistes d’innovation, …

¨Proposition:
Un engagement résolu de la France pour obtenir la refondation complète du cadre réglementaire européen avec l’élaboration d’une norme Euro 7 intégrant tous les paramètres de pollution."

 E – Innovations techniques automobiles

CARROSSERIE

Evolutions techniques des structures de carrosserie vers une exigence de sécurité routière

17 9

MOTORISATION

Evolutions techniques des Moteurs thermiques (Essence & Diesel)

17 91 

FREINAGE

Evolutions techniques des Systèmes de freinage

 17 92

17 93

17 94

Le système de freinage appelé « régénératif ou récupératif »de la ZOE de Renault développé en collaboration avec Bosch améliore son confort de conduite, mais surtout il permet d'augmenter sensiblement son autonomie en récupérant plus d'énergie cinétique à chaque décélération pour recharger sa batterie.

 17 95

Le système de freinage piloté électroniquement (BBW) avec le système de récupération d’énergie. L’augmentation du couple de freinage à environ 25 %, ce qui pourra porter les freinages à + 6G de décélération.

17 96

Emploi

II – L’EMPLOI DANS L’AUTOMOBILE

Rapport d’Information N°4109 de l’Assemblée Nationale du 12 octobre 2016 sur l’Offre automobile française dans une approche industrielle et énergétique

« La filière automobile se trouve confrontée à des défis majeurs d’évolution technologique ainsi qu’à l’obligation de concevoir des véhicules en accord avec les évolutions d’usage …. Il lui revient de dépasser un cap dont l’ampleur est sans doute sans équivalent dans l’Histoire de cette industrie.
Dans un pays qui vient encore d’inventer de nouveaux outils de mobilité comme Autoli’b ou Blablacar, l’Automobile à la Française, avec la créativité de ses ingénieurs et concepteurs, ses grands constructeurs présents dans la compétition internationale et ses équipementiers leaders mondiaux de l’innovation, dispose de tous les atouts pour porter une offre du XXIème siècle.
La filière Automobile est un secteur décisif pour notre économie. Il emploie 541.000 salariés dans la production automobile, auxquels s’ajoutent les 635.000 emplois des activités de l’aval et les emplois indirects évalués à 2,8 millions. »

A – La Production automobile (Constructeurs, Equipementiers)

 17 97

B – La Vente des véhicules

17 98 

C – La Maintenance automobile

 17 99

17 991

D - Le centre technique d’assistance constructeur & indépendant

17 992 

E – Le Contrôle technique des véhicules (VL & PL)

17 993 

Remarque:

Actuellement, il y a environ 3.300 centres agréés de contrôle technique automobile VL.
Ce secteur emploie + 12.000 contrôleurs VL. En 2018, une nouvelle directive européenne va renforcer la professionnalisation de cette fonction. Elle impose un niveau de connaissance mini de niveau IV (bac. Prof.).

F – La Déconstruction automobile

 17 994

Remarque:

Actuellement, il y a environ 1.630 centres agréés de démolisseurs-recycleurs automobile VL.
343 sociétés font exclusivement cette activité. Ce secteur emploie + 3.000 salariés.

Restauration

Au fil des années, le véhicule ancien et le véhicule de collection sont devenus des placements financiers. Une étude financière suisse a établi que ce placement a rapporté 400 % sur une période de 10 ans sur certaines voitures mythiques.

En 2014, les prix de vente ont progressé d’environ 40 % sur certains modèles. En 2015 – 2016, la hausse se stabilise à 17 %.

17 995

Cet engouement populaire permet la restauration de véhicules abordables comme la Peugeot 203, le 205 GTI, la R5, ..
Les plus fortunés vont rechercher des voitures mythiques comme l’Alpine A110.

Le succès du Salon Rétromobile à Paris et du Salon EpoquAuto à Lyon démontre l’intérêt grandissant du public pour ce patrimoine mécanique.

 17 996

Actuellement, il y a un marché dynamique de la voiture ancienne. On voit sur le Bon Coin des véhicules en mauvais état qui sortent des granges et qui sont achetés pour une restauration.
Aujourd’hui, en France, il y a un nouveau tissu constitué d’artisans d’art spécialisé dans la restauration automobile.
Les manufacturiers ressortent des anciennes dimensions de pneumatique, des carrossiers retravaillent à l’ancienne au formage de la tôle, des menuisiers ébénistes se lancent dans la fabrication des anciennes structures en bois au niveau de la carrosserie, des ateliers de mécanique générale restaurent des pièces mécaniques, … et les mécaniciens mettent
au point le fonctionnement des anciens moteurs sans l’aide de la « valise » à l’oreille.

17 997

17 998

La Compétition Auto

La compétition est dans les gènes de l’Automobile dès sa création. En 1900, James Gordon Bennett junior organise la coupe Automobile Gordon Bennett avec un règlement établi par l’Automobile Club de France. Le 1er Grand prix de France est organisé en 1906 au Mans. Aux Etats-Unis, la 1ère édition des 500 miles d ’Indianapolis est organisée en 1911. La mythique course d’endurance, les 24 Heures du Mans a lieu en 1923 pour sa 1ère édition.

 17 999

Cependant, les courses d’endurance et les grands raids vont être popularisées par les journaux auprès du public.
La ferveur populaire pour l’Automobile naissante à travers les épreuves des courses comme le Paris – Bordeaux – Paris ou Paris – Marseille – Paris a contribué au développement des performances des voitures engagées.

Au niveau de la communication, André Citroën a compris l'importance des actions publicitaires pour atteindre ses objectifs de production. Les expéditions Citroën " la traversée du Sahara en autochenilles", la "Croisière Noire" vont être des puissants supports médiatiques que la presse va reprendre et commenter dans des articles. L'idée est de convaincre la population que l'Automobile est le moyen de transport de l'avenir. A chaque expédition, il y a une équipe de cinéaste pour filmer.
Au niveau technique, les véhicules autochenilles sont construites sur la base du Type A et Type B avec un moteur Citroën Kégresse Hinstin de 20 Ch.
En 1923, le film "Raid Citroën La Traversée du Sahara" réalisé par Gaumont est un succès populaire.
En 1925, au retour de l'expédition de la Croisière Noire, des expositions et notamment au Musée du Louvre montrent les objets, les photographies, le film rapportés. C'est un grand succès populaire qui se traduit par une forte augmentation des ventes.

17 9991

Le sport automobile est le « banc d’essai » en grandeur nature d’une nouvelle technologie à introduire dans les véhicules. Les performances à atteindre doivent optimiser toutes les fonctions techniques comme par exemple, le freinage, la liaison au sol, la motorisation, la boite de vitesses, …
Les contraintes sportives contribuent à mettre au point des voitures de course à la limite des technologies embarquées.

 17 9992

L'évolution technique automobile a largement participé à l'amélioration de la sécurité routière au cours des années.

L'Espagnol Fernando Alonso (McLaren) a été victime d'un accident spectaculaire à Melbourne,

"Je savais ce qui était en train de se passer mais il n'y avait plus rien à faire. Il faut compter sur la chance, sur la voiture, sur la sécurité. Je suis en vie grâce à la sécurité présente en Formule 1, grâce à l'équipe, grâce à la FIA, grâce au promoteur et grâce aux règles de plus en plus strictes sur la sécurité."

 17 9993

Le transfert technologique et de conception de la structure d’un véhicule de compétition sont adaptés aux véhicules de tourisme du grand public.

La compétition automobile est le banc d’essai de l’évolution des réglementations en matière d’Environnement.
Le développement par la FIA d’une compétition basée sur la Formule E ou Formule Electrique en 2014 est l’une des réponses envisagées par les constructeurs automobiles pour répondre aux futures normes à appliquer aux voitures de tourisme.

 17 9994

La Compétition Automobile recherche des spécialistes passionnés par le challenge technique pour développer des voitures compétitives.

Avenir de l'Automobile

La voiture autonome pour réduire les accidents sur les routes.

Elle est annoncée vers 2025 – 2030. Les principaux constructeurs « planchent » sur un projet. Par exemple, le constructeur Mercedes avec son projet F 105 travaille sur ce concept.

 17 9995

Une enquête récente auprès d’un panel d’automobilistes sur la voiture autonome, il ressort que 45 % des conducteurs trouvent désagréable qu’une voiture puisse prendre des décisions à leur place.

 17 9996

Le P.D.G du groupe Tesla a annoncé son intention de mettre au point son propre système de voitures autonomes, et d'en offrir un avant-goût dans son nouveau véhicule programmé d'ici trois ans. D’ici cinq à six ans, toutes les voitures de Tesla seront dotées d'une fonction de pilotage automatique

17 9997 

Le groupe Renault Nissan précise son objectif par l’intermédiaire de Laurent Taupin, Ingénieur en chef du programme de véhicule autonome:
« Notre objectif est de mettre à disposition de nos clients des modèles dotés d’une délégation de conduite autonome à partir de 2020. Cet équipement rendra la route plus sûre, plus agréable et permettra de redonner du temps libre au conducteur. »

 Le groupe aéronautique Airbus a présenté son projet « Pop Up », au dernier salon de Genève de 2017. Cette solution technique développée par sa division Urban Ait Mobility et le bureau d’études Italdesign répond au problème de l’explosion du trafic routier dans les mégapoles dans le monde entier vers 2030 – 2040.

La solution technique imaginée, une capsule modulaire biplace en fibre de carbone qui, en fonction de la configuration choisie, pourra circuler de façon entièrement automatisée à 100 km/h sur route, sur rails, ou encore dans les airs grâce à ses huit rotors

 17 9998

EN RESUME, L’AUTOMOBILE DU PASSE, DU PRESENT & DU FUTUR GARANTIT DES PARCOURS PROFESSIONNELS AVEC DES OPPORTUNITES A SAISIR EN FRANCE ET A L’INTERNATIONAL.

17 9999

PHOTOS & VIDEOS

cache/resized/8428a3735ac8bc5363e6d7ff53e8aac3.jpg
La saison hivernale est propice aux
cache/resized/be6e5c93d5fce6c97ad15bbf4a3879ee.jpg
La réussite de l'insertion professionnelle
cache/resized/f09854c9d645a203a979b3ef0c397e9a.jpg
La 1ère révolution industrielle est
cache/resized/ac06ef9e6349f83825ccc9ffa1784c4d.jpg
En France, il y a environ 26 millions de
cache/resized/a8bd562a0af447dabda5606cce9d5bba.jpg
La préoccupation des Parents est d'assurer
Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Black Blue Brow Green Cyan

Body

Background Color
Text Color
Layout Style
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family